La transpiration, un phénomène naturel

La transpiration, un phénomène naturel et nécessaire

La transpiration, un phénomène naturel qui permet essentiellement de réguler la température corporelle. Dans cet article, nous vous en dirons un peu plus sur ce mécanisme et nous vous livrerons quelques astuces pour ne pas la vivre comme un fléau…

Qu’est-ce que la transpiration ?

La transpiration (ou sudation) est un phénomène naturel. C’est l’évacuation de la sueur par des pores de la peau. La composition de la sueur dépend essentiellement de facteurs héréditaires et de l’alimentation.

Composition

La sueur contient, en proportion variable selon les individus : de l’eau en grande majorité (99 %), des sels minéraux (chlorure de sodium, fer, cuivre, zinc), des anticorps, de la vitamine C, des déchets (urée, acide urique…), de l’ammoniaque et  de l’acide lactique. Elle a un pH acide (entre 4 et 6). 

Plus de deux millions de glandes sudoripares réparties sur la surface du corps participent à la production de la sueur. Elle découle de la filtration du plasma du sang puis traverse les cellules sécrétrices des glandes sudoripares apocrines ou écrines.  Libérée par le canal excréteur de la glande sudoripare la sueur débouche enfin sur un pore sudoripare. Seule la transpiration émise par les glandes apocrines peuvent produire, au contact de la peau, une odeur. Ces glandes apocrines sont aussi les seules à déboucher  sur un follicule pileux.

La quantité ?

En moyenne, un individu sécrète 1 litre de sueur par jour. Mais le corps peut perdre jusqu’à 10 litres d’eau par jour. Les deux régions principales de transpirations se situe à la plante des pieds et sous les aisselles.

Quand transpire-t-on ?

La transpiration provient essentiellement de l’exposition du corps à une forte chaleur, en cas d’activité sportive ou d’exposition au soleil par exemple. Il existe aussi une transpiration d’origine émotionnelle, provoquée par le stress, la colère ou la peur.

Rôles de la transpiration

La thermorégulation

La sudation permet de réguler naturellement la température corporelle en la maintenant à une température constante moyenne de 37°C. En effet, la sueur qui s’évapore par les pores de la peau permet d’évacuer la chaleur et ainsi de faire baisser la température de l’organisme. Il s’agit de la thermorégulation. Ainsi, l’organisme limite son réchauffement.

La fonction d’élimination

La transpiration assure également une fonction d’élimination car la sueur permet d’évacuer des toxines et des déchets du métabolisme (ammoniac, urée, acide urique…).

La fonction de protection

En formant un film hydrolipidique qui hydrate la peau et assure un rôle immunologique, la transpiration protège aussi l’épiderme.

La cause des mauvaises odeurs

La transpiration, un phénomène naturel qui peut s’avérer être un véritable fléau au quotidien. À la crainte de “mouiller” ses vêtements ou d’avoir des auréoles s’ajoute la peur de sentir “mauvais”. D’où vient cette odeur ?

La sueur sécrétée par les glandes sudoripares est naturellement inodore. Ainsi, la sueur émise par les glandes écrines se compose principalement d’eau additionnée d’un peu de sel. En revanche, les glandes apocrines produisent une sueur laiteuse,laquelle, au contact des nombreuses bactéries microscopiques qui se trouvent sur la peau, conduit à la production de molécules odorantes (acides gras courts, tels que l’acide caprilique, caprique ou valérianique) si particulière de transpiration. 

Ainsi, ce n’est pas directement la sueur qui “sent mauvais”, mais le contact avec les bactéries présentes à la surface de la peau qui consomment la sueur et produisent des composants chimiques responsables de l’odeur. D’où le fait que certaines personnes “sentent” la transpiration plus que d’autres. 

Les conseils pour limiter les mauvaises odeurs

Il est tout à fait possible de limiter les mauvaises odeurs de sudation. Tout d’abord il convient de se laver régulièrement, surtout après un effort physique. Utilisez de préférence un savon proche du PH la peau.

Bien sûr, il est nécessaire d’utiliser un déodorant qui soit sans risque pour la santé. Vous pouvez lire notre article pour vous aider à choisir votre déodorant

La tenue vestimentaire a un rôle. En bannissant les matières synthétiques, en portant des matières naturelles (coton, lin, laine), vous diminuerez les mauvaises odeurs.

Au niveau des aisselles, la présence des poils peut accentuer les mauvaises odeurs. Ils retiennent les sécrétions et offrent un milieu propice à la multiplication des bactéries. C’est pourquoi il est conseillé d’épiler ses aisselles régulièrement.

Pour les pieds, ne porter pas des chaussures trop serrées. L’absence de ventilation entraîne la croissance de bactéries et de champignons. Ce confinement demeure la principale cause de mauvaises odeurs émanent des pieds. Évitez également les chaussures dont l’intérieur est fabriqué en matières synthétiques. Enfin, il convient de changez souvent de chaussures afin de les aérer et diminuer les proliférations de bactéries et mauvaises odeurs.

En résumé, le mécanisme naturel de la transpiration est nécessaire pour le fonctionnement du corps humain. Multifactorielle, la sueur dépend globalement de l’hygiène et du mode de vie, des choix vestimentaires et esthétiques. Malgré tout certaines personnes suent plus que d’autres avec plus ou moins d’odeur.

 « La Traversée » vous propose un déodorant solide  formulé uniquement à partir d’ingrédients naturels. Dans une base de beurre de cacao biologique, nous ajoutons des composés assainissants et absorbants (amidon de maïs et argile blanche) et de l’huile essentielle de palmarosa antibactérienne purifiante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Fermer
Fermer

S'identifier

Fermer

Panier (0)

Cart is empty Aucun produit dans le panier.



Currency